Total-Forum: Le Forum de tous les Sujets !!

Vous pouvez parler ici de tous les sujets: littérature, sciences, séries TV, musique, sports, ...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Vos lyrics préférés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crashoveride
Rang: Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1878
Age : 30
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 19.M.Orléans
Fonction/Emploie, situation familliale : Etudiant en droit/sans emploie, fiancé
Thèmes de prédilection sur TotalForum : sciences, informatique, droit, 2TF et certains sports
Date d'inscription : 30/06/2005

MessageSujet: Vos lyrics préférés   Mar 23 Aoû - 13:42

Je vous propose ici de nous poster vos lyrics (paroles de chansons) préférés. Si elles sont en une autre langue que le français, merci d'y joindre la traduction.
Attention, on ne vous demande pas les parôles de vos chansons préférées, mais les parôles qui vous touchent le plus, que vous trouvez les plus belles, ... indépendament d'une musique de merde, d'une voix désagréable ou d'arrangements révoltants Wink
Pensez à mettre un petit mot sur le pourquoi de sa présence sur le topic Mr.Red

Je commence avec
MC Solaar, dans 5eme AS.
Chanson Arkansas

À l'âge de six ans. Mon cadeau de Noël
Une arme en plastique réplique industrielle.
Il y a des guirlandes partout dans la maison.
Je remercie Santa Clauss, parce qu'il a été bon
À l'âge de sept ans. Il m'en fallait une autre.
Malheureusement, je l'ai trouvée à qui la faute.
J'étais dev'nu expert dans le tir instinctif.
Entendre toutes ces détonations était mon seul kif.
Pour moi l'avenir était au bout de mon canon
Mon père avait des armes et on tirait devant la maison
Sur des bouteilles vides comme dans les films de John Ford
Et comme je visais juste, j'ai eu la garde-robe
Un treillis camouflage et puis des bottes de pluie
Armes automatiques revolver et uzi
Fusil d'chasse, Fal, Glock
Un jour de bon matin, j'ai tiré sur le coq.
Puis dans la cour de l'école je m'embrouille avec une fille
Quand j'y pense aujourd'hui. C'était des broutilles
Pour me venger. J'prérare une opération.
Ouvre le garage sélectionne des munitions.
9 heures du matin on se place devant l'école
Avec mon pote John. On patiente on boit de l'alcool
Tapis dans les feuillages j'attends la sonnerie
Avec un genou à terre non c'est pas des conneries
Porté par l'adrénaline. J'arme la M 16
Rafale de balles. J'ai eu ma première victime
John a l'fusil à lunette. C'est comme un jeu
"Tiens je te vends un feu. Tu fumes qui tu veux"
On est en Arkansas. Mon père dit sans cesse c'est sensas.
Port d'armes. Il aime les actions sans schlass.
Deux morts. Onze blessés CNN parlant
De moi Steve Carter. Enfant de huit ans.


Je trouve que cette chanson, bien que reprenant un cas rare et particulier, exprime parfaitement le risque de la légalisation de la pocession d'armes à grande échelle... Voila pourquoi je voulais la mettre en premier Wink

_________________

Les abus d'une minorité compromettent les libertés de tous...
liste des pros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boinc-2tf.org
Crashoveride
Rang: Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1878
Age : 30
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 19.M.Orléans
Fonction/Emploie, situation familliale : Etudiant en droit/sans emploie, fiancé
Thèmes de prédilection sur TotalForum : sciences, informatique, droit, 2TF et certains sports
Date d'inscription : 30/06/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Mar 23 Aoû - 13:44

MC Solaar, dans 5eme AS
Chanson Baby Love

Que tu fasses du Double Dutch, joues à la marelle
Sautes à l'élastique ou trottines tu seras belle
Les femmes viennent de Vénus. Les hommes mangent des Mars.
Petite Baby Love. Il faut que tu saches
Reconnaître un mec honnête. Car beaucoup sont malhonnêtes
Jouent avec l'amour et font faire des plans sur la comète.
T'es exquise. Il faut que je te dise.
Ton coeur n'est pas une Tour de Pise en construction sur la banquise
L'idéal. Un Terry Grandchester.
Un homme qui t'aime et puis qui te protège tel une Winchester
On est à côtés, petite beauté, faut qu'on innove
Pour ne plus que tu souffres. Petite Baby Love.

Baby Love, my Baby Love
Baby Love, Baby Love
Baby Love, my Baby Love
Baby Love.

Fuis ton délégué d'classe
S'il oublie que c'est grâce à toi qu'il a la bonne place
Et s'il te drague avec son poste quelque peu insolite.
Dis qu'c'est lui qui lançait des boulettes avec son stylo Bic
Quand tu mens soit brève ! Style "j'avais la crève"
"C'était jour de grève". "J'étais dans mes rêves"
T'es tombée croque d'un mec façon rien à battre de la life.
Tu sais comment ils sont ils n'en ont rien à battre de la wife.
Si j'te parle c'est qu'l'attitude en jette.
Mais ne sois pas trop attirée par ce qui te déconcerte
Prends ton temps quant tu te loves.
Auprès de ton love. Petite Baby Love.

Baby Love, my Baby Love
Baby Love, Baby Love
Baby Love, my Baby Love
Baby Love.

Pourquoi fait-on souvent du mal à ceux qu'on aime
Écoute et anticipe. Tu auras moins de peine.
Ta mère t'aime. Ton père aussi même s'il n'est pas là.
Plus tard évite les couche-tard, mais tu n'en es pas là.
Je vois des hold-up. Pas mal de stick up
Put your hands up. Baby Love n'est pas une start-up.
Tell LL elle need love.
Plus un secret défense sur ses secrets d'alcôve
Dans la vie, dans la ville comme dans la musique.
Faut du caractère.
Développe concepts starter. Pour trouver ton partner
Millimètre après millimètre, centimètre, kilomètre ne tombe pas par terre
Baby Love. Entre ciel et terre.

Baby Love, my Baby Love
Baby Love, Baby Love
Entre ciel et terre
Baby Love, my Baby Love
Baby Love


Cette chanson montre le souhait d'un père de protéger sa fille de la peine que cause parfois l'amour et des risque de l'aveuglement qu'il provoque. C'est unmessage important à tous ceux qui le cherchent Wink


Toujours MC Solaar, dans son live le tour de la question (issue d'un album)
Chanson les temps changent

Au temps des jupes-culottes, j'étais cool à l'école
Mangeais à la cantine, y'avait pas de vache folle
A la télé, j'étais fana d'Ayato
Dans la rue, c'était l'aiguiseur de couteaux
Le must à l'époque était le pat d'Eph
Folon, Gilles Villeneuve et Michel Polnareff
Créateur d'avant-garde avant Gaultier
Je choquais, mes blue-jeans avaient quatre ourlets
Tu peux me nommer rappeur nostalgique
Néo-romantique aux actions bucoliques
Avant pour les gosses les grands étaient des mythes
Regarde, maintenant c'est les parents qui flippent

Les temps changent
Les temps changent

J'vais à la fac de la façon la plus lente
Mais j'aurais dû sécher pour éviter l'amiante
J'ai des potes de toutes sortes, paix à Som Vang !
On se voit après les cours et je progresse au ping-pong
Dans les soirées rap, j'attaque free style au mic
Mountain bike l'obstacle avec une paire de Nike
J'avais dans ma classe des fanatiques d'Inès
Au café P.M.U., c'était plus Pierrette Brès
J'te parle du temps du salut dans la rue
De la simplicité mais ça n'existe plus
Sans blague ! les gens s'affichent comme des tags
On drague ! même avec un phone portable

Les temps changent
Les temps changent

C'est un peu comme Perec que je me souviens
De l'académie des neuf et des temples Égyptiens
Je n'ai pas vu le Caire depuis la mort de Sadate
Si tu comptes en années, tu comprendras que ça date
J'voulais être pickpocket chez les kangourous
Des potes, T. Bone steaks pour le barbecue
Mais le monde est complexe, j'ai le Tipp-ex
Comme tout le monde je reste perplexe
Je me rappelle encore de mon petit Quartier Nord
Nous faisons des tas d'efforts, pour nos corps, par le sport
C'est fini, y'a plus d'athlètes sur les pistes
On assiste à des compèt' de 8.6

Les temps changent
Les temps changent
...


Pour moi, cette chanson marque bien le changement de la société. Il y a 20ans, nos parents étaient des exemples de bravoure, de courage, ... Désormais, ce sont eux les premier à se faire peur pour rien Wink

_________________

Les abus d'une minorité compromettent les libertés de tous...
liste des pros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boinc-2tf.org
Atane
bavard(e)
avatar

Nombre de messages : 198
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 16, masculin,Bayeux
Fonction/Emploie, situation familliale : Etudiant
Thèmes de prédilection sur TotalForum : musique, jeux video, sport,divers ...
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Sam 10 Sep - 21:12

Moi c'est de Rammstein, la chanson Seeman:

Viens dans mon bateau
Une tempête se lève
Et la nuit tombe

Où veux-tu aller
Comme ça toute seule
A la dérive
Qui va te tenir la main
Quand tu seras entraînée vers le fond

Où t'en vas-tu
La mer glacée n'a pas de rives
Viens dans mon bateau
Le vent d'automne gonfle les voiles

Et te voilà auprès du réverbère
Le visage plein de larmes
La lumière du jour décline
Le vent d'automne balaie les rues

Et te voilà auprès du réverbère
Le visage plein de larmes
La lumière du soir chasse les ombres
Le temps se fige et l'automne arrive

Viens dans ma barque
Le désir sera le timonier

Viens dans mon bateau
Le meilleur marin
C'était donc moi

Et te voilà auprès du réverbère
Le visage plein de larmes
Tu prends le feu de la bougie
Le temps se fige et l'automne arrive

Ils n'ont parlé que de ta mère
Seule la nuit est si impitoyable
A la fin je reste seul
Le temps se fige et j'ai froid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
djbennyj
bavard(e)
avatar

Nombre de messages : 116
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 19 m orleans,lille
Date d'inscription : 18/09/2005

MessageSujet: chanson triste   Mer 28 Sep - 17:57

Voila une chanson d'yves jamait, auteur genial, et drole (pas dans cette chanson)



Le vois-tu venir mon amour ?
Ce dimanche avec sa gueule moche,
Ce cancrelat qui tourne autour
De ce jour triste, comme un son de cloche
Oh ! Temps suspend mes heures de vol
Et prouve à mon cœur de patine
Quand la déprime me racole,
Et ses mots de passe me chagrinent,

Entends-tu la marche funèbre
De cette semaine qui crève
À cette détresse une trève
Poser ma bouche sur tes lèvres

Caresse- moi ! Caresse-moi !
J'ai le ventre gonflé de larmes
Ce soir la vie me rétame
Caresse- moi ! Caresse-moi !

Caresse- moi ! Caresse-moi !
Ne laisse pas ce jour vieillir
Sans poser, avant qu'il n'expire,
Tes mains sur moi
Caresse- moi !

C'est un dimanche comme tant d'autres
Qui déjà me vide le cœur
Une petite bête noire se vautre
Impunément sur mes humeurs.
J'ai la déprime à fleur de peau
Et l'automne dans les entrailles
Pas une bière placebo
Ne peut soigner ce qui m'entaille.

Et toujours la marche funèbre
De cette semaine qui crève
A cette détresse une trève
Poser ma bouche sur tes lèvres

Caresse- moi ! Caresse-moi !
J'ai le ventre gonflé de larmes
Ce soir la vie me rétame
Caresse- moi ! Caresse-moi !

Caresse- moi ! Caresse-moi !
Ne laisse pas ce jour vieillir
Sans poser, avant qu'il n'expire,
Tes mains sur moi
Caresse- moi !

Et toujours la marche funèbre


Voila une chanson d'yves jamait, auteur genial, et drole (pas dans cette chanson)


De cette semaine qui crève
A cette détresse une trêve
Poser ma bouche sur tes lèvres

Caresse- moi ! Caresse-moi !
J'ai le ventre gonflé de larmes
Ce soir la vie me rétame
Caresse- moi ! Caresse-moi !

Caresse- moi ! Caresse-moi !
Ne laisse pas ce jour vieillir
Sans poser avant qu'il n'expire
Tes mains sur moi
Caresse- moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beate
Membre super actif
avatar

Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 01/07/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Sam 15 Oct - 13:12

Intifada - Ska-P


Seis miliones de judios aniquilados de la forma mas crual
Un genocido imperialista por ejercitos fascistas, de la historia hay que aprender
Las victunas se han convertido en los verdugos se vuelven del reves
Colonizando territorios Palestinos, de nuevo atentando a la sensatez
MUERTOS MUERTOS EN NOMBRE DE QUIEN ?
MUERTOS MUERTOS DE ISRAEL DE YAVE
MUERTOS MUERTOS EN NOMBRE DE QUIEN ?
MUERTOS MUERTOS DE ISRAEL DE YAVE
Que harias tu si te echaran de tu casa sin derecho a rechistar
Pisoreando tu cultura, sumergido en la locura por perder la dignidad
Palestina esta sufriendo en el exilio la opulencia de Israël
Por un govierno prepotente, preparado para la guerra, por tu ya sabes quien
MUERTOS MUERTOS EN NOMBRE DE QUIEN ?
MUERTOS MUERTOS DE ISRAEL DE YAVE
MUERTOS MUERTOS EN NOMBRE DE QUIEN ?
MUERTOS MUERTOS DE ISRAEL DE YAVE
Piedras contra balas una nueva intifada en Cisjordania, Gaza o Jerusalem
QUIEN PODIA IMAGINAR ?
QUE DAVID FUESE GOLIATH
QUIEN PODIA IMAGINAR ?
QUE DAVID FUESE GOLIATH
Intifada, Intifada
Intifada, liberacion
No cunfundas mi postura, soy ateo y no creo en ningun dios
No diferencio a las personas por su raza, su cultura o su mierda de religion
Solo cundeno el sufrimiento, la injustia y el abuso de poder
Palestina es sometida a la mas terca de las guerras, la opulencia de israël.
MUERTOS MUERTOS EN NOMBRE DE QUIEN ?
MUERTOS MUERTOS DE ISRAEL DE YAVE
MUERTOS MUERTOS EN NOMBRE DE QUIEN ?
MUERTOS MUERTOS DE ISRAEL DE YAVE
Piedras contra balas una nueva intifada en Cisjordania, Gaza o Jerusalem
QUIEN PODIA IMAGINAR ?
QUE DAVID FUESE GOLIATH
QUIEN PODIA IMAGINAR ?
QUE DAVID FUESE GOLIATH


Edit : c'est bon chiale pas tu va l'avoir ta traduction...

Six millions de juifs exterminés de la forme la plus cruelle
Un génocide impérialiste par des armées fascistes, il faut apprendre de l’histoire
Les victimes se sont convertis en bourreaux, ça s’est mis à l’envers
En colonisant des territoires palestiniens, attentant une nouvelle fois contre le bon sens
MORTS, MORTS, AU NOM DE QUI ?
MORTS, MORTS, D’ISRAËL, DE YAHVÉ
Que ferais-tu si on on te jetait de chez toi sans le droit de protester
Piétinant ta culture, submergé dans la folie pour avoir perdu la dignité
Palestine souffre dans l’exil l’opulence d’Israël
Pour un gouvernement arrogant, préparé à la guerre, par tu sais qui
Des pierres contre des balles, une nouvelle Intifada en Cisjordanie, Gaza ou Jérusalem
QUI AURAIT PU IMAGNIER ?
QUE DAVID FUSSE GOLIATH
Ne confonds pas ma position, je suis athé et je ne crois en aucun Dieu
Je ne différencie pas les personnes par leur race, leur culture ou leur religion de merde
Je condamne seulement la souffrance, l’injustice et l’abus de pouvoir
La Palestine est soumise à la plus entêtées des guerres, par l’opulence d’Israël.


Dernière édition par le Sam 15 Oct - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crashoveride
Rang: Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 1878
Age : 30
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 19.M.Orléans
Fonction/Emploie, situation familliale : Etudiant en droit/sans emploie, fiancé
Thèmes de prédilection sur TotalForum : sciences, informatique, droit, 2TF et certains sports
Date d'inscription : 30/06/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Sam 15 Oct - 15:46

Crashoveride a écrit:
Si elles sont en une autre langue que le français, merci d'y joindre la traduction.
Humhum, c'est bien de lire les règles des posts...

_________________

Les abus d'une minorité compromettent les libertés de tous...
liste des pros
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boinc-2tf.org
Decalco
jeune participant(e)
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 02/11/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Mer 2 Nov - 23:06

J'ai connu l'album "The Wall" de Pink Floyd sans être fan de ce groupe, et depuis que j'ai écouté et réécouté cet album, puis vu le film, je suis devenu un inconditionnel.
La puissance des mots dans l'ensemble que constitue ce spectacle musical est phénoménale. Il est important d'appréhender l'album dans son ensemble pour ne pas risquer de mauvaise interprétation.

Ici l'adresse d'un très bon site sur le sujet :

http://membres.multimania.fr/pfthewall/index.html

Pour reprendre les mots de l'auteur de ce site,
The Wall est peut-être l’un des albums les plus intriguants et imaginatifs dans l'histoire de la musique. Enregistré en 1979 et porté à l’écran en 1982 par Alan Parker, The Wall raconte l'histoire d'un homme appelé Pink Floyd qui, enfant, a perdu son père pendant la seconde guerre mondiale. Elevé par une mère hyper-protectrice, Pink mène une vie lugubre, qui finit par le conduire à la drogue. A force de drogues et de souvenirs obscurs, Pink s’engouffre dans un vide de démence. Cet album monumental est vaguement basé sur les vies de deux membres de Pink Floyd. L'enfance de Pink est très similaire à celle de Roger Waters, l’auteur principal de The Wall. Waters, qui a perdu son père pendant la seconde guerre mondiale, a puisé dans ses fréquents sentiments d'abandon et de solitude pour cet album. La vie d'adulte de Pink est quant à elle plutôt basée sur celle du chanteur principal à l’origine, Syd Barret. Après avoir souffert de troubles mentaux dus à la prise de drogues, Barret a été remplacé peu après par David Gilmour. En combinant ces histoires vécues, Roger Waters, David Gilmour, Nick Mason et Richard Wright créent une aventure troublante et mystique dans les profondeurs du psychisme humain.

Extrait :

Nobody Home

( Personne à la Maison )

I've got a little black book with my poems in
Got a bag with a toothbrush and a comb in
When I'm a good dog they sometimes throw me a bone in
I got elastic bands keeping my shoes on
Got those swollen hand blues
Got thirteen channels of shit on the TV to choose from
I've got electric light
And I've got second sight
I've got amazing powers of observation
And that is how I know

When I try to get through
On the telephone to you
There'll be nobody home

I've got the obligatory Hendrix perm
And the inevitable pinhole burns
All down the front of my favorite satin shirt
I've got nicotine stains on my fingers
I've got a silver spoon on a chain
I've got a grand piano to prop up my mortal remains
I've got wild staring eyes
And I've got a strong urge to fly
But I got nowhere to fly to

Ooooh, Babe when I pick up the phone
There's still nobody home

I've got a pair of Gohills boots
But I got fading roots.

-------------------------------


J'ai un petit carnet noir avec mes poèmes à l'intérieur
J'ai un sac contenant une brosse à dent et un peigne
Quand je suis un bon chien on me jette parfois un os
J'ai élastiques pour tenir mes chaussures
J'ai le blues des mains enflées
J'ai le choix entre treize chaînes merdiques à la télé
J'ai la lumière électrique
Et j'ai le don de double vue
J'ai un extraordinaire pouvoir d'observation
Et c'est comme ça que je sais

Quand j'essaie de t'avoir
Au téléphone
Qu'il n'y aura personne à la maison

J'ai l'obligatoire permanente à la Hendrix
Et les inévitables trous de boulettes
Sur tout le devant de ma chemise en satin préférée
J'ai des taches de nicotine sur les doigts
J'ai une cuillère à coke en argent au bout d'une chaîne
J'ai un piano à queue pour y adosser ma dépouille mortelle
J'ai un regard fixe de fou
Et j'ai une furieuse envie de voler
Mais je n'ai nulle part où aller

Ooooh, Bébé, quand je décroche le téléphone
Il n'y a toujours personne à la maison

J'ai une super paire de bottes
Mais mes racines s'estompent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clémantine
bavard(e)
avatar

Nombre de messages : 195
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 19 homme nancy/dijon
Fonction/Emploie, situation familliale : étudiant
Date d'inscription : 07/10/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Jeu 3 Nov - 10:43

voici une chanson chantée par de nombreux artistes le plus connu est Jean Ferrat ;le texte est un poème d'Aragon: Que serais-je sans toi?
j'aime beaucoup l'émotion qui se dégage de ces paroles:

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

J'ai tout appris de toi sur les choses humaines
Et j'ai vu désormais le monde à ta façon
J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines
Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines
Comme au passant qui chante on reprend sa chanson
J'ai tout appris de toi jusqu'au sens du frisson

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

J'ai tout appris de toi pour ce qui me concerne
Qu'il fait jour à midi qu'un ciel peut être bleu
Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne
Tu m'as pris par la main dans cet enfer moderne
Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux
Tu m'as pris par la main comme un amant heureux

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement

Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes
N'est-ce pas un sanglot de la déconvenue
Une corde brisée aux doigts du guitariste
Et pourtant je vous dis que le bonheur existe
Ailleurs que dans le rêve ailleurs que dans les nues
Terre terre voici ses rades inconnues

Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
Que serais-je sans toi qu'un cœur au bois dormant
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre
Que serais-je sans toi que ce balbutiement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkred
bavard(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 31
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 20 - M - Dijon
Fonction/Emploie, situation familliale : Employé Mc Do - Célibataire
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Jeu 3 Nov - 14:18

J'en ai tellement... Mais je ne vais en mettre "que" 3 Mr. Green :

Les gens raisonnables - Mickey 3D

Les gens raisonnables se lèvent toujours à l'heure
Ils n'oublient jamais leur cartable, font bien gaffe de rien abîmer
Ils mettent toujours une ou deux pièces de plus dans les horodateurs
Alors ça énerve les autres, qui les traitent souvent de PD
Les gens raisonnables n'ont pas la belle vie
Ils regardent les gens pas raisonnables et bien souvent ils les envient

Les gens raisonnables ne font jamais comme bon leur semble
Ils ne traitent personne de minable,
Ne s'agacent pas dans leur voiture
Et si jamais quelqu'un les blâme,
Même si ils savent qu'ils ont raison
Pour ne pas risquer l'incartade,
Ils s'excusent ou bien ils s'en vont

Les gens raisonnables n'ont pas la belle vie
Ils regardent les gens pas raisonnables et bien souvent ils les envient

Les gens raisonnables se prennent la tête des mauvais jours
Et des années insupportables passées à se faire oublier
Ils font toujours tout dans les règles et quand les règles sont injustes
Ils frappent du poing sur la table et se rassoient pour se calmer

Les gens raisonnables n'ont pas la belle vie
Ils regardent les gens pas raisonnables et bien souvent ils les envient
Les gens raisonnables ont plein de doutes, trop de soucis
Donc moins de souvenirs dans leur sac, à la fin de leur vie

----------------------------------------------------------


Je ne vous parlerai pas d'elle - Goldman

Je vous dirai ma vie dans son nu le plus blême
Dans les matins pâlis ou plus rien ne protège
Je vous dirai mes cris jusqu'aux plus imbéciles
Je vous livrerai tout jusqu'au bout de mes cils
Tous mes gestes promis tout ce que je pense
De mes coups de colère à mes coups de romance
En toute complaisance en toute impudeur
Compte rendu fidèle de toutes mes heures
J'avouerai tous les trucs interdite les méthodes
Je vous dirai les clés vous livrerai les codes
Les secrets inconnus à lire entre les lignes
Les talismans perdus les chiffres et les signes
Mes arrière pensées avec inconscience
Mes goûts et mes dégoûts et tous mes coups de chance
Même sans intérêt même un peu faciles
Mes fantasmes enterres mes idées les plus viles
Mais je ne vous parlerai pas d'elle
Je ne vous parlerai pas d'elle
Elle est à côté de moi quand je me réveille
Elle a sûrement un contrat avec mon sommeil
Je ne vous parlerai pas d'elle
Elle est mon sol elle est mon ciel
Elle est là même où mes pas ne me guident pas
Et quand je suis pas là elle met mes pyjamas
Elle est plus que ma vie elle est bien mieux que moi
Elle est ce qui me reste quand je fais plus le poids
Je ne vous parlerai pas d'elle

----------------------------------------------------------


J'aurais dû - Erwan Larher

Je reconstruis
Mon paysage d'après-guerre
Dans les débris
D'une histoire ordinaire
Et un par un
Je retire de ma chair
Des éclats de toi
Chirurgie solitaire

J'aurais dû te dire
Les mots que les hommes ne disent pas
J'aurais dû t'offrir
Les mondes que j'avais peints pour toi
J'aurais dû mourir
Puis renaître pour que tu me croies
J'aurais dû...
ton absence mord
Comme un matin d'hiver
Dans le décor
D'une saison en enfer
Le sel des regrets
Qui rouvre mes plaies
Qui ronge mes nuits, je sais...

Et je souffre d'hier
Comme d'une blessure de guerre
Je retire de ma chair
Des éclats de toi

J'aurais dû te dire les mots...
J'aurais dû t'offrir
Les mondes que j'avais peints pour toi
J'aurais dû mourir
Puis renaître pour que tu me croies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkred
bavard(e)
avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 31
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 20 - M - Dijon
Fonction/Emploie, situation familliale : Employé Mc Do - Célibataire
Date d'inscription : 15/10/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Sam 19 Nov - 0:12

Je fais pas dans l'originalité, mais bon, vu que je l'écoute quasiment en boucle depuis quelques jours...

J'veux qu'on baise sur ma tombe
Saez


A la lumière obscure
Je te croise enfin
Mon dieu que tu es belle
Toi la seule toi l'ultime
Entre les hommes égalité
S'il te plait prends ma main
Ne te fais plus attendre
Il est temps de s'étreindre
De s'éteindre
Une dernière cigarette

Les guerriers de la route avaient pourtant prédit
La mort ou la naissance
Ca dépend du cœur
Au soleil qui s'incline
Allez finissons en
Et laissons s'accomplir le firmament
Plongé dans l'infini dans le gouffre sacré
De Katagena
Me noyer à jamais
Et puis quitter ce monde sans pudeur ni morale

Jveux qu'on baise sur ma tombe
Jveux qu'on baise sur ma tombe

Que la grâce s'accomplisse
Immortelle jouissance
Que les femme s'unisse dans un parfait accord
Rien que pour un instant
L'éphémère devienne
Eternité

J'aurais aimé t'aimer
Comme on aime le soleil
Te dire que le monde est beau
Que c'est beau d'aimer
J'aurais aimer t'écrire
Le plus beau des poèmes
Et construire un empire
Juste pour ton sourire
Devenir le soleil
Pour sécher tes sanglots
Et faire battre le ciel
Pour un futur plus beau
Mais c'est plus fort que moi
Tu vois je n'y peux rien
Ce monde n'est pas pour moi
Ce monde n'est pas le mien

Au revoir mes amis
Au revoir mes frères
Au revoir mon pays
A nous deux la lumière
Au revoir Franckie
Au revoir les printemps
Au revoir pauvre monde
A nous deux satan
Au revoir mes amis
Au revoir mes frères
Au revoir mon pays
A nous deux la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
master_of_the_moon
Très bavard(e)
avatar

Nombre de messages : 252
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 17 ans, F , ile de la réunion
Fonction/Emploie, situation familliale : étudiante- célibataire
Thèmes de prédilection sur TotalForum : Littérature et musique
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Sam 3 Déc - 22:16

Vivre ou survivre de Balavoine car grâce a cette chanson j'ai pu costater que la vie n'est pas si moche que ça même si ces paroles sont totalement pessimiste ... IL FAUT SE BATTRE !! batman

Heure sonne matin
Pleure chagrin
Et repasse le film humide
Du passé dans les yeux

Court bien trop court
Notre amour
Et les appels au secours
Savent qu'un sourd n'entend pas ce qu'il veut

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser tous ceux qui l'aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Mais vivre pour toujours
Sans discours
Sans velours
Sans les phrases inutiles
D'un vieux roman photo

Fleurs fanées meurent
Noir et blanc
Seules couleurs
D'un futur qui est déjà le passé pour nous

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser ceux qui nous aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Et pourtant il faut vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser ceux qui nous aiment
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Mais vivre en silence
En pensant aux souffrances
De la terre et se dire
Qu'on est pas les plus malheureux

Quand dans l'amour
Tout s'effondre
Toute la misère d'un monde
N'est rien à côté d'un adieu

Et pourtant je veux vivre
Ou survivre
Sans poème
Sans blesser tous ceux que j'aime
Être heureux
Malheureux
Vivre seul ou même à deux

Oh oh
Vivre ou survivre
Seul ou même à deux
Ooohh...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arthure
jeune participant(e)
avatar

Nombre de messages : 35
A.S.V (Âge, Sex et Ville) : 19 ans, Féminin, Clermont-Ferrand
Fonction/Emploie, situation familliale : Etudiante célibataire
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   Sam 3 Déc - 22:59

J'en ai deux vraiment :

Jacques Brel - Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tous peut s'oublier
Qui s'enfuis déjà
Oublier le temps,
Des malentendus
Et le temps perdu
A savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois
A coups de pourquoi
Ces heures de bonheur
Ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas

Moi je t'offrirais
Des perles de pluie
Venu de pays
Où il ne pleut pas
Je creuserais la terre
Jusqu'après ma mort
Pour couvrir ton corps
D'or et de lumière
Je f'rais un domaine
Où l'amour serait roi
Où l'amour sera loi
Où tu te seras reine
Ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je t'inventerais
Des mots incensés
Que tu comprendras
Je te parlerais
Des ces amants là
Qui ont vus deux fois
Leur coeur s'enflammé
Je te raconterais
L'histoire de ce roi
Mort de n'avoir pas
Pu te rencontrer
Ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
De l'ancien volcan
Qu'on croyait trop vieux
Il est paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu'un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu'un ciel flamboie
Le rouge et le noir
Ne s'épousent-ils pas
Ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je ne vais plus pleurer
Je ne vais plus parler
Je me cacherais là
A te regarder
Danser et sourire
Et à t'écouter
Chanter et puis rire
Laisse-moi devenir
L'ombre de ton ombre
L'ombre de ta main
L'ombre de ton chien
Ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas, ne me quitte pas

----------------------------------------------------------

Arthure - Elle était là

« On m’a dit mourir c’est si facile
La souffrance née dans le plaisir
On m’a dit quand on veut on peut
La vie nous échappe parfois de si peu »


Il se souvient des premières paroles qu’ils ont échangées… Non, en fait, il ne s’en souvient plus, il y a tellement longtemps… 20 ans ?? 20 ans a vivre ensemble, l’un avec l’autre sans pourtant vraiment se voir, sans pourtant vraiment se parler, mais être là, dans ce cœur qui était devenu gouffre. Une photo pour souvenir, toujours ensemble… Elle était là…

« On m’a dit tous n’est que misère
Qu’il faut vivre dans la prière
On m’a dit reste son regard
Qui nous guide dans le hasard »


Il se souvient de son sourire qu’elle lui donnait quand elle le voyait… Toujours souriante, toujours heureuse même dans des moments tristes, comme le jour où… Et puis, il se souvient de son regard, ses yeux pétillants, ne laissant aucun doute sur ses pensées, de toute manière elle n’avait pas besoin de les cacher, il les connaissait toutes, elle était là…

« Mais comment faire pour te ramener maintenant
Dieu ta choisit tu es un ange de cœur
Mais la souffrance reste en moi pourtant
Et de pouvoir t’oublier me fais peur »


Il se souvient qu’ils avaient décidé de faire le même chemin dans la vie, pour pouvoir rester le plus longtemps et le plus souvent ensemble, de pouvoir partager le plus de chose… Il revoit son sourire crispé à la vue de sa petite amie, et son regard à la vue de son petit copain. Mais l’amitié est aussi forte que l’amour c’est ce qu’elle répétait tous les jours quand elle était là…

« J’aimerais te suivre plus loin
Passer le temps et les gens
Vivre dans ton souvenir
Et te retrouver sur mon chemin
Je partirais là-bas si loin
Passer l'amour et les tours
Vivre sans le choisir
Et te retrouver je serais si bien »


Il se souvient qu’ils s’étaient promis de toujours se considérer comme des frères, de ne pas chercher plus loin, qu’ils se feraient trop de mal… Mais comment réussir, ils connaissaient tous l’un de l’autre, chaque parcelle de leur corps, chaque recoin de leur âme. Nés dans la même terre, fleuris dans le même vase. Il l’aimait plus que tous, plus que lui. Elle était là…

« On m’a dit l’église s’est fait pour ça
Juste trois pas tu y es déjà
On m’a dit le cœur ne s’oublie pas
Aimer c’est plus que toi et moi »


Il se souvient qu’elle était restée avec lui quand il avait dû rester un mois dans cette clinique. Elle lui prenait la main, le rassurait, lui racontait des histoires qui le faisait toujours rire… Elle le connaissait. Tous les jours, quand il ouvrait les yeux, elle le regardait et lui demandait si il avait bien dormi avec cette façon si… Elle était là…

« On m’a dit c’est bien si ça fait mal
Malgré tous on oubliera
On m’a dit c’est si banal
Et ma vie continuera »


Il se souvient que quand ils étaient petits, il lui avait dit qu’elle était son ange gardien, que jamais elle pourrait mourir… Aujourd’hui, il peut regarder les étoiles et se rendre compte qu’il avait raison, comme toujours qu’elle disait, mais cette fois-ci il aurait préféré avoir tord et ne pas avoir à se réfugier dans la nuit pour pouvoir la voir, elle était là…

« Mais pourras-tu entendre ma peine
Celle que je sens en moi quand je t’aime
Est-ce que je saurais sentir ta présence
Me procurer, m'entourer de ton essence »


Il se souvient du regard de ses parents, celui du médecin, et le sien, le sien qui n’existait déjà plus, fermé derrière des barrières qui ne pourrait plus jamais s’ouvrir… Et le sien, à lui, qui ne pouvait plus retransmettre de lueur, celle de sa vie venait de s’éteindre. Il ne lui avait vraiment jamais rien donner, elle venait de tous lui prendre, la vie, sa vie… mais elle était là…

« J’aimerais te suivre plus loin
Passer le temps et les gens
Vivre dans ton souvenir
Et te retrouver sur mon chemin
Je partirais là-bas si loin
Passer l'amour et les tours
Vivre sans le choisir
Et te retrouver je serais si bien »


Il se souvient qu’elle n’avait pas peur de la mort, que si elle mourrait, elle mourrait contente de l’avoir rencontré… Est-elle contente maintenant ? Il espère mais pourtant lui il voudrait la voir, la prendre dans ses bras, lui dire tous ce qu’il ne lui avait pas dit. Ne pas pleurer, ne pas jouer au jeu stupide que la vie lui avait réservé, il le savait, elle était là…

« Mais j’veux pas que tu partes j’veux pas vieillir
J’veux pas ces plâtres qui font souffrir
Je veux être là tous prêt de toi
Malgré ce qu’on dit j’ai plus de vie »


Il se souvient la peine immense qu’il avait ressentie quand elle s’éloignait dans le ciel. Il tendait le bras pour la rattraper, pour la retenir près de lui, mais il n’y arrivait pas. Sa vie était fini depuis que la sienne était partie, avait quitté son corps… Il revoit son visage, toujours aussi beau, il la voit lui sourire, lui tendre la main… Il l’a retrouvé, elle est là…

« Malgré ce qu’on dit j’ai plus de vie »


La première parce que les paroles sont vraies c'est tellement transperçant...
La deuxième, pas de suspense plus longtemps c'est bien moi qui l'ais écrite, parce qu'elle retranscrit un moment de ma vie, qui me fait pleurer à chaque fois...[/i]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sitesofficiels.oldiblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vos lyrics préférés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos lyrics préférés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kouman pou nou ekri epi pwononse kreyòl ayisyen
» — bring me to life
» [Quartier Uchiha] Domaine du Tigre
» Fok Chavez jwenn youn bouchon rapid pou byen Ven ak res mond nan!
» Petit poisson mord à l'hameçon... [Jared] ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Total-Forum: Le Forum de tous les Sujets !! :: Art/littérature/danse/musique :: Danse/musique/Concert-
Sauter vers: